Les capacités de concentration face aux nouvelles générations connectées


L’attention désigne le fait de pouvoir concentrer volontairement l’esprit sur un objet déterminé. Variable selon les personnes et évolutive au fil des générations, l’attention semble de plus en plus difficile à capter avec les jeunes générations, connectées depuis l’enfance. Et pourtant, le numérique possède en lui-même un vaste potentiel didactique de concentration sur le cerveau.

La concentration à l’ère du numérique

L’attention est une ressource cognitive limitée, entraînant un effort s’étalant sur une période d’une durée variable selon les personnes, et qui n’est pas constante. Ce potentiel de concentration du cerveau semble évolutif à l’échelle humaine, et plutôt dans le mauvais sens avec les dernières générations. Ainsi selon une étude de Microsoft, les « digital natives » connectés depuis l’enfance sont soumis en permanence à un déluge d’informations, qui réduit fortement leur potentiel d’attention par rapport à leurs ainés : 8 secondes en moyenne, soit une seconde de moins qu’un poisson rouge…

Par ailleurs, contrairement à une idée répandue, les jeunes générations ne sont pas plus capables de se livrer efficacement à des activités multi-tâches. Même s’il reste possible de lire un livre devant la télé, le cerveau est obligé de se livrer à une coordination moins performante et plus rapidement fatigante. Toutefois, il est plus simple de rester concentré sur un sujet hautement stimulant, qui permet à l’attention de se focaliser efficacement sur celle-ci et de faire abstraction du reste. En clair, il vaudrait toujours mieux faire quelque chose de passionnant plutôt que des tâches ennuyeuses.

L’e-learning, une solution efficace pour retenir l’attention

L’attention étant naturellement limitée et fortement influençable, il est aisé de rapidement la perdre. Le morcellement d’une information entre des parties théoriques et pratiques sans connexions apparentes est ainsi l’une des meilleures manières pour perdre l’attention d’une assemblée. Les apprenants sont obligés d’intégrer dans leur mémoire immédiate des informations théoriques peu représentatives, avant de pouvoir les appliquer. L’idéal est plutôt de rassembler toutes les informations dans un ensemble cohérant et percutant, susceptible de conserver l’attention.

Et l’e-learning est particulièrement adapté pour capter l’attention. Illustrations numériques, animations, expériences pratiques, ou encore gamification fournissent à l’apprenant une série d’outils qui échappent souvent à l’apprentissage frontal traditionnel : illustration des faits exposés, applications immédiates, images, son, parole, entraînements, jeux, expériences, autant d’éléments qui captent l’attention de l’apprenant et le sollicitent pour s’impliquer dans l’apprentissage. De quoi éviter de s’endormir au fond d’une salle… Tout en étant paradoxalement hors d’un lieu de formation classique.

Si capter l’attention est essentiel dans une optique didactique, il ne s’agit toutefois que de la première étape. Comprendre les notions évoquées, les retenir et être capable de les restituer font appel à d’autres facultés du cerveau, où la mémoire tient une place prépondérante, là aussi très variable selon les personnes.

source : http://www.educadis.fr/soutien-scolaire/news-soutien-scolaire-elearning/e-learning-les-capacites-de-concentration-face-aux-nouvelles-generations-connectees

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s