De nombreux salariés n’ont plus les compétences de base et la loi Travail n’y changera rien


Didier Cozin / Ingénieur de formation professionnelle Le 24/07 à 09:02

Si comme l’attestent la plupart des études internationales (depuis PISA pour les enfants jusqu’à PIAAC pour les adultes) les travailleurs français n’ont globalement plus de compétences générales suffisantes en sciences, en anglais, dans le numérique pour se développer dans l’économie de la connaissance il faut agir avec d’autres outils que les réformes et discussions convenues entre partenaires sociaux.

La réforme de la formation de 2014 : l’exemple même de ce qu’il ne fallait pas faire

L’État avec les partenaires sociaux a prétendu réformer la formation en 2014 (pour les 40 prochaines années, dixit le ministre du Travail de l’époque) et n’aura réussi qu’à réduire encore l’effort formation de notre pays.

Les conséquences délétères de la réforme de 2014

1) Elle oppose et clive

– Les organismes de formation privés et publics, entretenant la défiance entre tous les acteurs de la formation (la libre concurrence et la formation privée considérée comme un vol d’argent public)

– La formation des chômeurs et celle des salariés. Les salariés (du privé évidemment) seraient des accapareurs qui empêcheraient les chômeurs de retrouver un travail (alors que dans nombre d’entreprises les budgets formation plafonnaient entre 50 et 100 euros par an et par personne)

2) Elle réduit la formation à de vains systèmes de comptage

L’État ne sait plus rien faire que créer des compteurs sociaux : Compte Personnel de Formation (CPF), Compte Personnel d’Activité (CPA), Compte Pénibilité, Compte d’Engagement Civique (CEC), Compte Epargne Temps (CET)… La coupe est pleine de ces comptes vides de sens, vides d’argent, vides de sincérité.

3) Elle a diminué d’au moins 30 % l’effort financier des entreprises pour la formation de leurs salariés

En baissant la cotisation obligatoire de 1,6 % à 1% pour les entreprises privées et en misant sur une introuvable responsabilisation du monde du travail on a réduit mathématiquement l’effort formation de la plupart des entreprises de France (effort tendant vers zéro dans les TPE et réduit de 20 à 60 % dans les « grandes » entreprises).

Tout l’effort formation du pays est donc orienté vers des compteurs formation incapables (trop complexes et lourds) et dotés de 40 euros par an et par personne (1 heure de financée pour 24 heures de créditées).

4) Elle a considérablement augmenté la complexité d’un système déjà critiqué comme une usine à gaz

– En prétendant publier des listes interminables (17 000 formations à ce jour) de formations supposées qualifiantes (des diplômes en fait dont le monde du travail n’a en général que faire)

– En rendant le départ en formation déconnecté du travail et de l’entreprise (une certification obtenue sans l’employeur ne sert à rien professionnellement)

– En confondant les formations courtes de remises à niveau (de 20 à 30 heures, celles les plus utiles aujourd’hui aux salariés) avec des reconversions longues qui ne devraient être mises en oeuvre avec dans d’autres dispositifs (les CIF notamment)

La réforme de la formation cueille à froid un pays dont l’école s’efface progressivement (au profit d’une animation sociale), d’un apprentissage dont les entreprises ont été écartées (les lycées professionnels devraient dépendre des entreprises, plus de l’Éducation nationale) et d’une formation sans argent ni capacité de former plus de 10 % des actifs en France.

La formation n’est pas de l’occupation

Tout à leur souci de rétablir le traitement social du chômage les pouvoirs publics ont voulu faire de la formation un parking pour chômeurs et une plateforme de financement pour les organismes publics de formation (les facs, l’AFPA…). Ce n’est évidemment pas de cela dont les travailleurs de notre pays ont besoin pour préparer l’avenir.

@Idedif
Source : http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-159162-de-nombreux-salaries-nont-plus-les-competences-de-base-et-la-loi-travail-ny-changera-rien-2016425.php#
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :