MOOC : ces salariés qui ont déjà pris le train en marche


Publié le 06/11/2015

La révolution digitale n’épargnera pas la formation continue… L’analyse de Mathieu Nebra, co-fondateur d’OpenClassrooms, plateforme de MOOCs leader en Europe, parue dans la revue RH&M.

C’est l’un des bouleversements majeurs apporté par la digitalisation : le salarié n’attend pas. Il est autonome, prend des décisions lui-même. Chercher à le brider est devenu illusoire. Facebook est coupé au bureau ? Son application mobile fonctionne très bien en 4G !

Et la formation ? Elle subit elle aussi de plein fouet cette révolution. Auparavant, pour se former, il fallait en effectuer la demande auprès du DRH ou du responsable de la formation, attendre le retour, savoir si cela serait financé, etc. En pratique, le processus étant lourd, peu de formations sont délivrées, à un coût souvent très élevé, et à l’efficacité parfois discutable.

Une plus grande autonomie

Tout comme ce salarié qui consulte Facebook sur son mobile depuis sa tour de la Défense, contournant ainsi le bridage du réseau informatique de l’entreprise, nous observons de plus en plus de salariés qui se forment… en court-circuitant complètement leur direction. Parce que la formation est accessible à tout moment, partout, à un coût bien plus faible, ils n’hésitent pas à investir de leur poche ou même à anticiper une demande de prise en charge après avoir sélectionné la formation qu’ils pensent la plus adaptée à leur évolution !

Le salarié de demain est capable de décider lui-même des formations qu’il souhaite suivre. Les MOOCs, ouverts à tous et accessibles, ont littéralement fait voler en éclat les frontières habituelles du monde de la formation. Et ce n’est qu’un début : de nouveaux MOOCs voient constamment le jour : plus avancés, plus ouverts, plus accessibles. Bien-sûr, le salarié aura toujours besoin d’être guidé. Mais face à l’accélération de l’évolution des technologies, il a besoin de plus de flexibilité. Nous passons d’une ère « topdown  » où le manager dit « Tu as besoin de suivre cette formation », à une ère « bottom-up » où c’est le salarié qui dit « J’ai besoin de cette formation, et d’ailleurs j’ai déjà commencé à la suivre ».

Une formation agile et flexible

Autre révolution, et pas des moindres  : la flexibilité. Les cours peuvent être suivis à tout moment et à un rythme de plus en plus personnalisé. Certaines personnes pourront suivre une formation MOOC en quelques heures, d’autres auront besoin de quelques jours. Le MOOC de demain saura s’adapter et même recommander le rythme qui convient le mieux pour chaque cas de figure. Seul le résultat compte : un certificat de réussite qui prouve et démontre les nouvelles compétences acquises par le salarié. Auparavant, le salarié devait demander une formation. Demain, il lancera lui-même son module de formation dès qu’il en aura besoin.

Auparavant, la formation avait une durée fixe qui pouvait bloquer le salarié dans ses projets. Demain, la formation s’adaptera automatiquement à ses besoins et à son emploi du temps […]

Extrait d’un article publié dans la Revue RH&M n° 58 de juillet 2015. Vous pouvez retrouver l’intégralité de cet article dans la revue.

Source : http://www.focusrh.com/actualites-rh/a-la-une/actualites/2015/11/06/mooc-ces-salaries-qui-ont-deja-pris-le-train-en-marche.html

Publicités

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :