Formation continue : les universités accueillent de plus en plus de stagiaires


Publié le 30/09/2015 à 10:34

Dans une récente Note d’information, la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) fait ressortir la place grandissante des universités dans la formation continue. Ainsi, en 2012, elles ont accueilli 300 000 stagiaires. Ce chiffre montre une progression de 21 % par rapport à 2001.

Parmi les inscrits, ce sont les salariés et les demandeurs d’emploi qui sont les plus nombreux. Il faut dire que la licence professionnelle est pour beaucoup dans le succès rencontré par ces formations diplômantes.

La DEPP constate qu’ « en 2001, la part des stagiaires salariés et celle des individuels payant leur formation étaient proches : 40 % et 36 %. En 2012, le public de la formation continue universitaire est nettement plus souvent salarié. Les salariés représentent désormais 45 % des stagiaires, contre 32 % pour les particuliers. L’accroissement est particulièrement sensible depuis 2007, avec la création du contrat de professionnalisation institué par la loi du 4 mai 2004. »

Entre 2001 et 2012, la part des demandeurs d’emploi n’augmente que d’un point, passant de 12 à 13 %. Dans le même temps, celle des actifs non salariés baisse, arrivant à 10 % des stagiaires. De son côté, « le nombre total d’heures de formation dispensées, ou ‘heures-stagiaires’ passe de 32 à 35 millions entre 2001 et 2012, soit une hausse de 8 %. » En parallèle, la durée des stages est moins longue en 2012 qu’en 2001, passant de 127 à 117 heures.

A noter que « toutes les formations ne se font pas uniquement en présentiel. Tout en restant relativement modeste, l’enseignement à distance se développe dans la formation continue à l’université. Le nombre de formations ouvertes à distance (FOAD), qu’elles soient entièrement à distance ou bien mixtes, a fortement augmenté. Le nombre de stagiaires qui en bénéficie (16 000 en 2012) et le montant des ressources afférentes (9,7 millions en 2012) ont, quant à eux, triplé. »

Mais, ce qui a le plus fortement augmenté, ce sont les recettes de la formation continue pour les universités. La manne apportée par les entreprises est passée de 165 à 232 millions en euros constants, soit une augmentation de 41 %. « Cela porte la part des fonds privés à 66 % en 2012 contre 60 % en 2001 », constate la DEPP.

« La formation continue universitaire propose des formations diplômantes de niveaux I à IV. En 2001, le nombre de diplômes nationaux délivrés était de 3 000 pour le niveau III et de 4000 pour les trois autres niveaux. En 2012, 45 % des diplômes nationaux délivrés en formation continue universitaire sont de niveau II (21 000 diplômes).

Le niveau I concerne 34 % des diplômes nationaux, le niveau IV 13 % et le niveau III reste le moins fréquent (9 %). Jusqu’en 2005, les nombres de diplômes de niveaux I et II sont restés proches, puis les évolutions se sont écartées au profit des diplômes de niveau II. Le succès de la licence professionnelle délivrée principalement dans les IUT (62 %) explique cette croissance. »

source  https://savoir.actualitte.com/article/analyses/1142/formation-continue-les-universites-accueillent-de-plus-en-plus-de-stagiaires

Advertisements

,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :