Formation : le gouvernement transforme l’Afpa en opérateur public, assurant « sa pérennité »


L'AFPA avait frôlé la cessation de paiement en 2012. A l'époque,  le 22 Novembre 2012,  plus exactement, plus d'un millier de salariés de l'organisme de formation avaient battu le pavé parisien afin de solliciter l'appui de l'Etat.
L’AFPA avait frôlé la cessation de paiement en 2012. A l’époque, le 22 Novembre 2012, plus exactement, plus d’un millier de salariés de l’organisme de formation avaient battu le pavé parisien afin de solliciter l’appui de l’Etat. PHOTO/AFP Miguel Médina

Le ministre du Travail, François Rebsamen, a annoncé lundi que l’Afpa, premier organisme français de formation professionnelle, qui a failli disparaître en 2012, allait devenir un opérateur public, assurant ainsi sa « pérennité ».

L’association pour la formation des adultes avait frôlé la cessation de paiement en 2012, après l’ouverture à la concurrence du marché de la formation en 2009 et le transfert de la commande publique aux Régions. Recapitalisé in extremis par l’État, elle avait lancé une refonte totale de son offre de formation et un « plan de refondation » incluant des réductions d’effectifs et des économies.

Elle emploie 8.500 salariés, avec à son compte 140.000 stagiaires formés chaque année, dont près de 60% de demandeurs d’emploi. « Le gouvernement souhaite procéder à la création d’un établissement public industriel et commercial (Epic) qui exercera les missions de l’Afpa », a annoncé le ministre du Travail lors d’une réunion du conseil d’orientation de l’association. « Dans le cadre de la discussion sur le projet de loi relatif au dialogue social et à l’emploi, le gouvernement déposera un amendement l’habilitant à agir par ordonnance » afin notamment de « procéder à la création de l’Epic » et de « définir les conditions de dévolution à cet établissement d’actifs immobiliers de l’Etat aujourd’hui occupé par l’Afpa » (une grande partie des 180 centres Afpa appartient à l’Etat, ndlr), a précisé François Rebsamen, selon le discours consulté par l’AFP.

« Etre un opérateur de l’Etat induit de nouvelles exigences (…) et si l’Etat continuera d’accompagner financièrement l’Afpa pour la mise en oeuvre de son plan de refondation, il lui demandera d’être à la hauteur des exigences de compétitivité et d’efficacité sur les secteurs concurrentiels », a prévenu le ministre. « Le gouvernement s’engage pour la pérennité de l’Afpa », a ensuite insisté le ministère dans un communiqué.

Malgré son plan de refondation, l’Afpa se redresse moins vite que prévu: elle a accusé un déficit de 22 millions d’euros en 2014, loin de son objectif initial de retour à l’équilibre.

Mardi, lors d’une réunion de mobilisation pour l’apprentissage et la formation des chômeurs, le Premier ministre avait annoncé que le gouvernement « préciserait et conforterait les missions que l’Afpa assure en tant qu’opérateur de service public et pour lesquelles le marché concurrentiel ne suffit pas ».

Le 18 mai à 17h44 | Mis à jour le 18 mai

Source : http://www.lindependant.fr/2015/05/18/formation-le-gouvernement-transforme-l-afpa-en-operateur-public-assurant-sa-perennite,2032492.php

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :