La conférence sociale du 3 avril 2015 peut-elle sauver la formation professionnelle ?


Les Echos – Didier Cozin / Ingénieur de formation professionnelle | Le 02/04

Puisque les partenaires sociaux se réunissent demain à Paris pour « améliorer » la loi sur la sécurisation de l’emploi (2 années après l’accord de janvier 2013, 600.000 personnes ont perdu leur emploi !) il faut, un an après le vote de la loi réformant la formation, prendre la mesure des erreurs commises pour tenter de corriger ce qui peut l’être.

Une formation professionnelle hors service

En 2014, le ministre du Travail (il y a eu 3 ministres qui se seront succédé sur ce malheureux dossier formation en 2 années) voulait bâtir une réforme pour les 40 prochaines années, il prétendait remettre à plat un système qui formait les plus qualifiés et les seuls salariés en oubliant les chômeurs, les jeunes sans qualification, les seniors ou les plus fragiles.

Un an après le vote de la réforme, alors qu’on peut désormais suivre mois après mois les  » progrès » du CPF (qui remplace le DIF) il est difficile au ministre du Travail (le ministre du Chômage) de cacher une vérité toute simple : la formation professionnelle continue est à l’arrêt, plombée par une réforme illisible et non préparée.

La règlementation est juste parvenue à détruire le peu de choses qui fonctionnaient en formation (600.000 DIF par an, le plan de formation, la mutualisation des fonds de la formation par les OPCA).

D’un système présentant des défauts (que chacun reconnaît) on a provoqué la ruine, une situation désastreuse qui va handicaper le pays pour des années.

Emmanuel Macron annonce pour l’été prochain une revalorisation du travail (comment revaloriser le travail si les travailleurs ne peuvent plus apprendre ?), un soutien aux PME (la formation dans les PME disparaît du fait de la réforme) et le développement du numérique (comment développer le numérique quand 22 % des adultes souffrent de littératie et que 50 % des travailleurs n’ont pas une pratique professionnelle de l’informatique et des réseaux ?).

Tous les futurs plans de redressement du pays vont être handicapés par notre système de formation désarçonnée.

Nous aimerions que la conférence sociale aborde avec simplicité et sans faux semblant cinq points litigieux qui, s’ils étaient sérieusement repris, pourrait encore sauver la formation en 2016 (pour 2015 c’est malheureusement trop tard).

1) Est-il normal que le Code du travail ne s’applique pas pour 80 % de salariés du privé (ceux employés dans les PME/TPE) ? En effet l’obligation de formation et de mener des entretiens professionnels ne donnent lieu à des pénalités financières et à abondement d’heures de formation que dans les entreprises de plus de 50 salariés. La plupart des branches professionnelles ont dès lors communiqué à leurs adhérents qu’ils n’avaient pas d’obligation à mettre en œuvre les entretiens professionnels ni des formations certifiantes.

2) Est-il acceptable que seulement 150 personnes aient pu voir leur projet de formation financé avec le CPF en janvier-février-mars ? Le CPF ne fonctionne pas parce qu’il est incompréhensible, ambigu et qu’il vise des certifications qui indifférent la majorité des travailleurs.

3) Est-il normal que 15 millions de salariés du privé soient désormais privés de toute capacité d’utiliser les 120 heures de DIF qu’ils avaient accumulées de 2004 à 2014 ?

4) Est-il acceptable qu’on renvoie les salariés en mal d’informations vers un Conseil en évolution professionnelle imaginaire ? Ce conseil ne sera pas accessible à tous les salariés de France avant des années (s’il ne fonctionne jamais)

5) Est-il normal que le socle des compétences qui devait, selon la loi, permettre aux 6 millions de travailleurs en difficulté de reprendre leurs apprentissages soit piégé, miné par la manœuvre et la complexité avec un développement encore proche de zéro en 2015 ?

Nous sommes entrés il y a 25 ans environ dans la société de la connaissance et de l’information. Au début des années 2000 nous avions pris l’engagement européen d’œuvrer pour :

– Rendre l’Europe plus attrayante pour les investisseurs et les travailleurs ;

– Veiller à ce que la connaissance et l’innovation deviennent le moteur de la croissance européenne ;

– Permettre aux entreprises de créer davantage d’emplois de meilleure qualité.

En 2010 la France avait régressé dans sa formation (avec un départ mensuel en formation de moins 6 % des salariés). À partir de cette année 2015, la formation pourrait tendre vers le néant du fait

– De l’abandon des cotisations minimales pour le plan de formation.

– De l’abandon du système de mutualisation des fonds (il n’est pas abandonné, mais dans les faits empêché de fonctionner).

– De la perte par 15 millions de salariés de leurs heures de DIF.

– De la probable extinction d’un grand nombre d’organismes de formation privés (objectifs à peine cachés des pouvoirs publics).

Il y aurait beaucoup d’autres points à revoir dans la catastrophique loi du 5 mars 2014 et si les partenaires sociaux et les pouvoirs publics ne reconsidèrent pas ce dossier avant l’été il est à peu près certain que 2016 sera tout aussi nulle que l’année 2015 (le mythe d’un CPF qui doit être rodé ne tient pas la route, le dispositif est vicié dans son mode de fonctionnement même, le temps n’y arrangera rien).

Après avoir sérieusement entamé la confiance des entrepreneurs, diminué drastiquement le nombre d’apprentis (en prétendant l’augmenter), cassé le système des stages en entreprise, complexifié les rapports au travail avec la pénibilité, les pouvoirs publics et les partenaires sociaux assumeront-ils en 2016 et 2017  l’affaissement complet de notre système de formation professionnelle continue ?

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-130201-la-conference-sociale-du-3-avril-2015-peut-elle-sauver-la-formation-professionnelle-1107825.php?Qp5pHIJXuzzKs73q.99

Advertisements

,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :