Compte personnel de formation: la révolte des Hiboux


Par Dominique Perez, publié le 28/04/2015 à 11:14 , mis à jour à 11:20

Pétition, appels sur les réseaux sociaux… lancé le 27 avril 2015 par un organisme de formation, le mouvement des Hiboux prône des mesures d’urgence pour sauver le secteur. En cause: le compte personnel de formation, cible de bien des attaques.

Après les Pigeons et les poussins, un nouveau genre de volatile fait entendre, cette fois, son hululement sur les réseaux sociaux: lancé par Arnaud Portanelli et Guillaume le Dieu de Ville, fondateurs de l’organisme de formation en langue Lingueo et d’une plate-forme d’information sur le compte personnel de formation, le mouvement des Hiboux a recueilli plus de 180 signatures en deux jours sur sa pétition, relayée sur Twitter et Facebook. Dans une lettre ouverte à François Rebsamen, ministre du Travail, ils dénoncent: « la réforme de la formation a réussi en quatre mois à bloquer la formation en France! Les formations éligibles au compte personnel de formation sont extrêmement rares et la procédure pour effectuer une demande est très complexe… »

Un système qui patine

Face à la lenteur et aux conditions de mise en place du nouveau CPF, qui visait à favoriser l’accès des salariés et des demandeurs d’emploi à la formation, la révolte commence à gronder, de la part notamment des organismes de formation et formateurs indépendants. Rappelons que les formations « éligibles » au compte personnel de formation (CPF) doivent désormais être certifiantes et validées par un comité paritaire, le Copanef, qui en définit les listes. Privilégiant les formations longues et les organismes de formation déjà outillés pour s’engager dans une demande de certification exigeante.

La puissante fédération de la formation professionnelle (FFP) , confiante encore à l’automne dernier sur les chances de ses organismes adhérents de voir leurs formations sélectionnés, fait également entendre sa voix. Dans une lettre, Jean Wemaere, son président appellait le 9 avril 2015 François Rebsamen à « simplifier et encourager l’accès à la formation professionnelle », douchant l’optimisme du gouvernement qui annonçait un million d’inscrits sur le site recueillant les demandes de formation. « Sur les 23 millions de salariés et demandeurs d’emploi pouvant activer leur compte, un seul individu a pu bénéficier d’une seule formation au titre du CPF.

Le DIF, considéré comme un échec, permettait le départ de 50-60 000 personnes en formation chaque mois », dénonçait Jean Wemaere. Face à ce blocage, le gouvernement décidera-t-il d’assouplir les critères de sélection des formations? La réintroduction des langues dans le CPF, par l’intermédiaire des tests éligibles depuis peu était sans doute un premier pas. En attendant, les Hiboux veillent…
Source :  http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/formation/compte-personnel-de-formation-la-revolte-des-hiboux_1675451.html#KZu8yhJ2QMV4Z1PF.99

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s