Les formations « maison » ont la cote chez les PME


Les Echos | Le 05/02 à 18:42

Pour répondre aux besoins de formation de leurs salariés, les entreprises mobilisent de plus en plus leurs ressources internes.
Le baromètre 2015 de l’Agefos-PME souligne l’intérêt croissant des petites et moyennes entreprises pour la formation professionnelle. En 2014, un tiers d’entre elles déclarent y consacrer un budget en hausse. Reste à choisir le bon cursus.

Les formations obligatoires, qui ne peuvent être réalisées en interne puisqu’elles nécessitent une certification, sont en chute libre en 2014, confirme le réseau des professionnels RH et formation (Garf). Selon une enquête réalisée en juin dernier par le Centre Inffo, la part de la formation obligatoire sur l’ensemble des actions est ainsi passée de 52 % en 2013 à 22 % en 2014. « Cela tend à montrer que les formations internes sont en nette progression », souligne Valérie Leray, membre du bureau du Garf et consultante.

Elles visent essentiellement à renforcer les compétences techniques liées au cœur de métier, à partager de bonnes pratiques ou à diffuser la culture d’entreprise. Assurées le plus souvent par les managers, elles s’adressent prioritairement aux populations d’ouvriers et d’agents de maîtrise, relève encore le Garf.

Organismes de certification

Cette préférence pour les cursus maison est aussi favorisée par le cadre légal.  Avec la loi de mars 2014 sur la formation professionnelle, nous sommes passés de l’obligation de payer à l’obligation de former», observe Valérie Leray.

Conséquence : avant d’acheter des formations, les entreprises essaient d’abord de mobiliser leurs propres ressources. Dans les années à venir, outre la gestion du plan et l’achat de formations, les responsables RH des PME seront ainsi amenés à construire des parcours aux côtés des opérationnels, à animer des réseaux de formateurs internes et à imaginer des modes d’évaluation et de validation adaptés.

Comment, de leur côté, les salariés peuvent-ils valoriser ces formations sur le marché de l’emploi ? Pour figurer sur un cv, elles doivent faire l’objet d’une quali­fication, rappelle le Garf. Les entreprises se tournent dans ce cas vers des organismes de certification, eux-mêmes accrédités par le Cofrac (Comité français d’accréditation) : les plus connus sont Afnor Certification, Bureau Veritas ou encore le Project Management Institute.

Enfin la plupart des grands groupes (Renault, Psa, la SNCF….) et certaines grosses PME ont créé leurs propres «universités » : des parcours internalisés et qui peuvent faire l’objet d’une certification finale par un établissement d’enseignement supérieur. Sciences po, le Celsa ou les services de formation­ ­continue de certaines universités proposent ce type de prestations.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0204137825155-les-formations-maison-ont-la-cote-chez-les-pme-1090574.php?zmfE3AAmVKOV38CY.99

Publicités

, , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :