Formation : CMA-CGM s’offre son « Academy »


LES ECHOS.fr – Paul Molga / Correspondant à Marseille | Le 05/02 à 18:37

Inaugurée à Marseille, l’université ­interne ­du troisième transporteur mondial ­de conteneurs va former en continu les salariés.

Une longue enfilade de salles vitrées flanquées du nom de fleuves majeurs fourmillent de cols blancs. Dans l’une, c’est une Chinoise qui délivre à quelques directeurs de terminaux maritimes les rudiments de la négociation commerciale avec ses compatriotes. Dans une autre, des managers apprennent à manipuler un nouveau logiciel de « booking ». Leurs voisins suivent un cours d’espagnol.

Sur 560 mètres carrés, onze salles ­connectées voient défiler jusque 130 apprenants par jour. Au deuxième étage de la tour CMA CGM à Marseille, l’Academy ne désemplit pas. – Photo ©Ian

Inaugurée il y a quelques semaines, la nouvelle université interne de l’armateur – l’Academy – ne désemplit pas. Sur 560 mètres carrés, onze salles ­connectées et occupées par une armée d’hôtesses voient défiler jusque 130 apprenants par jour. « Avec cette nouvelle structure, les collaborateurs bénéficient d’une formation d’excellence dans les métiers du “shipping”, mais aussi du management, des fonctions transversales de l’entreprise, ou encore de la géopolitique permettant une compréhension des enjeux mondiaux et des environnements particuliers », explique Christophe Delabroye, directeur de l’Academy. « C’est bien sûr un moyen d’améliorer les performances opérationnelles du groupe, mais aussi de transmettre nos valeurs. »

Accords passés avec Science po et l’APHM

Le troisième transporteur mondial de conteneurs maritimes n’a pas lésiné sur les moyens. Ses cours sont assurés par 53 formateurs qui délivrent dans 5 langues pas moins de 285 modules s’échelonnant entre une demi-journée et six jours.

L’offre est également accessible en ligne sur un serveur délivrant 450 modules d’e-learning supplémentaires. L’an passé, 13.000 collaborateurs sur 20.000 ont suivi ces cours, plutôt ludiques, qui se présentent sous la forme de vidéos pédagogiques, de sketchs ou de quizz. « L’objectif de cette organisation est de développer une culture d’apprentissage dans le groupe pour transformer la façon dont les gens apprennent, interagissent et ­travaillent ensemble », explique Thierry Billion, directeur des ­ressources humaines.

Le groupe CMA CGM a également passé des accords universitaires, par exemple avec l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence ou l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, pour délivrer des conférences magistrales sur la géopolitique du monde ou la prévention médicale. La dernière s’est intéressée au ­continent africain.

« Avec l’Academy, nous embrassons une dimension supplémentaire : ­réunir ensemble des personnalités détenant des compétences clefs du “shipping” et des clefs de lecture pertinentes du commerce mondialisé pour renouveler et sécuriser ensemble l’expertise du groupe », poursuit le DRH.

D’ici à 2018, cette somme de savoirs sera formalisée dans une matrice logicielle dont la conception mobilise actuellement près de 500 personnes chez le fabricant de systèmes de gestion SAP. L’ensemble des données relatives au métier y figureront : méthodes, finance, organisation, gestion de flux… Quand il sera prêt, l’armateur ­maîtrisera alors la méthodologie de transmission des ficelles intimes du métier. Un avantage compétitif qu’il espère décisif.

 Multiplast élève les compétences des salariés

Le fabricant de coques et de mâts de bateaux de course à la voile, mais aussi de pièces techniques pour l’aéronautique, manque cruellement de collaborateurs formés à la production de matériaux composites. Il ne trouve pas dans les cursus des demandeurs d’emploi les compétences idoines. Pour y remédier, l’entreprise installée à Vannes a ouvert le Centre de formation composites Multiplast. Reconnu par les pouvoirs publics et à ce titre susceptible de bénéficier des fonds dédiés à la formation, il dispense des cursus dédiés non seulement aux collaborateurs de l’entreprise mais également aux demandeurs d’emploi ainsi qu’aux salariés d’autres entreprises de la filière. « Depuis sa création en 2013, nous avons formé une trentaine de personnes », indique Isabelle Dubois, sa directrice. Les intervenants du centre sont tous des salariés de Multiplast – 100 salariés – qui sont détachés de la production pour former les différents stagiaires.

Les sessions vont de trois semaines à trois mois pour arriver à former des opérateurs en composites haute performance. « La mention haute performance est capitale car elle démontre que les personnes peuvent accéder à des productions liées à l’aéronautique », insiste Isabelle Dubois.

Une dizaine de stagiaires ont été recrutés par Multiplast, les autres sont retournés dans leur entreprise d’origine ou sont sur le marché du travail. L’entreprise considère que son service formation, s’il génère  un « surcoût » est devenu un élément indispensable en matière de ressources humaines. « On élève les compétences de l’ensemble de l’entreprise », continue la responsable. Un accord est désormais en vue entre Multiplast et l’Afpa pour créer un tronc de formation commun.

S.D.G

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0204137824995-formation-cma-cgm-soffre-son-academy-1090569.php?AMd7yLkFC82CMUre.99

Advertisements

,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :