Utiliser les MOOCs pour une meilleure formation des enseignants


27.02.2014 / vousnousils – emag de l’éducation

Dan Wagner, titu­laire de la chaire UNESCO d’apprentissage et d’alphabétisation, affirme que les MOOCs consti­tue­raient un meilleur moyen de for­mer les ensei­gnants que le sys­tème actuel.

dan wagner semaine apprentissage mobile mooc« Relativement peu de choses ont encore été faites concer­nant le déve­lop­pe­ment pro­fes­sion­nel des ensei­gnants et l’usage des MOOCs » : à l’occasion de la Semaine de l’apprentissage mobile 2014 à l’Unesco, Dan Wagner, pro­fes­seur d’éducation à l’Université de Pennsylvanie, a mis en avant les avan­tages des cours en ligne mas­sifs et ouverts pour la for­ma­tion des professeurs.

Moins d’intermédiaires, plus de qualité

Le sys­tème le plus répandu de for­ma­tion des ensei­gnants est actuel­le­ment le modèle « en cas­cade », qui, selon Dan Wagner, « ne marche pas par­ti­cu­liè­re­ment bien ».

Ce sys­tème de type « top-down » part du som­met — le minis­tère de l’éducation — qui for­mule des direc­tives pour le contenu des for­ma­tions, inter­pré­tées par des experts en péda­go­gie, puis par des auto­ri­tés aca­dé­miques, puis par des for­ma­teurs… La suc­ces­sion d’échelons entraî­nant une dégra­da­tion de la qua­lité des ins­truc­tions avant de par­ve­nir à l’enseignant, en bas de la pyramide.

Les MOOCs ont de sérieux argu­ments à faire valoir par oppo­si­tion à ce sys­tème. Ils éliminent les inter­mé­diaires entre l’émetteur et le récep­teur, ce qui pré­serve la qua­lité du contenu. Un seul cours peut s’adresser à un grand nombre de per­sonnes, ce qui en rend le coût de revient déri­soire. Ils repré­sentent un gain de temps pour les ensei­gnants, car il est plus effi­cient de suivre un MOOC par ses­sions de 10 minutes, à son rythme, que de se rendre à une suc­ces­sion de sémi­naires de formation.

Bientôt des MOOCs sur mobile

Les études montrent certes que peu d’étudiants arrivent au bout des MOOCs, mais Dan Wagner s’attend à ce que les pro­fes­seurs « soient plus assi­dus ». Il estime que le recours aux TICE et le tra­vail mené hors des struc­tures habi­tuelles seraient des fac­teurs de moti­va­tion sup­plé­men­taires. Il s’attend aussi à un déve­lop­pe­ment des mMOOCs, c’est-à-dire des MOOCs opti­mi­sés pour une consul­ta­tion sur mobile (moins gour­mands en bande pas­sante, télé­char­geables), ce qui les ren­drait encore davan­tage accessibles.

En France, la pla­te­forme FUN lan­cée le mois der­nier pro­pose de nom­breux MOOCs réa­li­sés par de grands établis­se­ments uni­ver­si­taires. Aucun n’est encore consa­crée à l’éducation, mais le minis­tère de l’Education natio­nale compte bien tirer pro­fit des nou­velles tech­no­lo­gies pour déve­lop­per la for­ma­tion conti­nue des enseignants.

Quentin Duverger

Source : http://www.vousnousils.fr/2014/02/27/moocs-formation-enseignants-552538

Publicités

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :