Un pari sur la responsabilisation des salariés


Un pari sur la responsabilisation des salariés

Par Derek Perrotte | 12/12 | 06:00

Le compte personnel de formation sera la grande nouveauté de la réforme.

C’est le nouvel acronyme qui va arriver dans les entreprises : CPF, pour « compte personnel de formation ». Prévu dans l’accord sur la sécurisation de l’emploi de janvier, ce dispositif doit devenir la pierre angulaire d’une formation professionnelle réinventée. Et par là même, un des bras armés d’une flexisécurité à la française. Il est au coeur de la négociation sur la formation professionnelle. Mais ses enjeux, pourtant cruciaux, sont occultés par la guerre sur le financement du système.

Bien sûr, il serait illusoire d’espérer que, à lui seul, le dispositif remédie à tous les maux de la formation. Difficile d’oublier que, lors des précédentes réformes, en 2004 et 2009, les promesses de big bang ont accouché de souris. Mais il convient aussi de ne pas sous-estimer le changement de paradigme que peut entraîner sa création.

Le dernier projet d’accord présenté par le Medef le 5 décembre donne une première vision de sa future mécanique. La grande nouveauté par rapport au droit individuel à la formation (DIF), qu’il remplacera, réside dans sa « portabilité » : en cas de changement d’entreprise ou de perte d’emploi, le salarié conservera tous les droits à formation acquis sur son CPF. Avec une idée directrice : le responsabiliser dans la construction de son parcours professionnel en lui permettant de mobiliser à son gré ce compte.

Formations « qualifiantes »

D’où l’autre principe directeur du CPF : son universalité. « Tous les salariés et demandeurs d’emploi », dès seize ans, en disposeront « à compter du 1er janvier 2015 », précise le projet d’accord. Les heures alors acquises au titre du DIF et non utilisées seront « portées au crédit du CPF ». Tout salarié verra, « à due proportion du temps de travail », son CPF crédité de 24 heures par an, avec un plafond de 120 heures (les syndicats réclament 150). Pour s’assurer que le CPF soit bien utilisé pour « sécuriser son parcours », les formations éligibles devront être « qualifiantes » et répondre « aux besoins de l’économie à court et moyen terme ». Les pouvoirs publics et les branches les définiront eux-mêmes et la possibilité pour l’entreprise, Pôle emploi et les branches d’abonder le compte vise à en faire aussi un outil national de gestion prévisionnelle des compétences.

Le CPF se veut enfin une réponse au trop faible accès des chômeurs à la formation. Alors que, aujourd’hui, le délai d’attente moyen est de… sept mois, un chômeur pourra utiliser son compte dès son entrée à Pôle emploi.

Les grandes lignes sont séduisantes, mais des points clefs restent à arbitrer pour ne pas revivre l’échec du DIF. La capacité, d’abord, du salarié à utiliser le CPF sans avoir, contrairement au DIF, à demander l’accord de l’employeur. Le Medef s’y refuse, pour l’instant, quand le CPF est mobilisé durant le temps de travail. Mais les syndicats, CFDT en tête, en font un « point crucial », directement lié à la philosophie globale de responsabilisation.

Autre point clef : le financement. Le Medef veut qu’il soit assuré par Pôle emploi pour les chômeurs, par le Fongecif pour les salariés, en puisant dans la future cotisation unique de 0,8 %. Les syndicats souhaitent une cotisation plus élevée et des fonds dédiés pour que l’essor du CPF ne se fasse pas au détriment d’autres outils de formation. L’utilité réelle du CPF est en jeu.

Derek Perrotte, Les Echos
Source : http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203183743424-un-pari-sur-la-responsabilisation-des-salaries-636578.php?xtor=RSS-2214

Publicités

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :