Quand la formation ne fait pas que coûter…


latribune.fr | 17/10/2013
Selon une étude réalisée par des professionnels de la formation, le congé individuel de formation (CIF) permet aux catégories socioprofessionnelles les plus défavorisées de progresser. 97% des salariés non diplômés obtiennent leur premier diplôme à l’issue d’un CIF.

Le congé individuel de formation (CIF) serait un très bon outil pour assurer la progression des parcours professionnel, en particulier pour les salariés les moins favorisés… Ceux qui n’ont pas forcément accès au plan de formation décidé par l’entreprise. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par l’Observatoire des transitions professionnelles, une structure qui regroupe 8 Fongecif (les fonds qui gèrent le CIF) régionaux. Cette étude s’est attachée à analyser les parcours de 4.137 salariés, de leur métier initial à leur métier final en s’intéressant à  leur situation un an après leur sortie de formation assurée dans le cadre d’un CIF.

Rappelons que le CIF est un droit accordé à un salarié (sous certaines conditions) de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix pendant une durée qui peut atteindre un an. Toujours sous certaines conditions, la rémunération du salarié peut être en partie maintenue grâce à la contribution (0,2% de la masse salariale) des entreprises au financement du CIF

97% des non diplômés obtiennent leur premier diplôme à l’issue d’un CIF

Selon cette étude, pour les salariés initialement les moins formés, le congé individuel de formation offre un puissant levier de qualification puisque 97 % des salariés non diplômés obtiennent un premier diplôme grâce au CIF.

De même, pour les salariés initialement en CDD (contrat à durée déterminée), le congé individuel de formation peut faciliter l’accès à un CDI (contrat à durée indéterminée). En effet, 50% des salariés en CDD ayant eu accès à un CIF (appelé le CIF-CDD) ont vu  leur situation professionnelle se sécuriser, soit à travers une embauche en CDI (38%), soit par une création d’entreprise (12%).

Le CIF facilite la progression professionnelle

Pour les salariés de catégories socioprofessionnelles (CSP) initialement les moins élevées, le congé individuel de formation permet aussi la transition vers des catégories plus élevées:  57 % des manœuvres et ouvriers spécialisés connaissent ainsi une progression de CSP. Et sur les 4.137 parcours observés, près de 6 salariés sur 10 ont obtenu leur examen et se trouvent en activité professionnelle, dans le secteur qu’ils recherchaient précisément.

L’emploi post-CIF est en lien avec la formation dans 87% des cas pour les salariés qui se sont formés dans leur domaine d’emploi initial.

De leur côté, les salariés qui se sont formés dans un nouveau domaine ont été 60 % à l’intégrer après la formation. Une autre partie s’est insérée dans des domaines très proches et connexes au domaine de leur formation ou certaines compétences peuvent être transférables.

Le CIF s’illustre aussi comme une ouverture vers la création d’entreprise puisque parmi les salariés ayant une activité professionnelle, 10 % ont créé leur entreprise.

Source : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20131017trib000791128/quand-la-formation-ne-fait-pas-que-couter.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s