Euromaster, un pionnier du blended learning sur le marché français…


E-learning Letter : Quelles sont les applications du blended learning chez Euromaster ?

François Mazoyer : Notre service formation est impliqué dans de multiples activités qui ressortent du domaine des formations initiales et continues, des problématiques attachées aux différents projets d’entreprise et, bien sûr, du lancement de nouveaux services : climatisation, révision constructeur…

Nous avons un réseau de plus de 400 centres sur l’ensemble du territoire français. Notre objectif est de garantir à nos clients un service de qualité homogène  dans chacun de ces centres et d’assurer la sécurité de nos collaborateurs dès leur entrée en fonction. Le e-learning est un moyen efficace de transmettre notre culture, nos règles de sécurité et les fondamentaux métiers aux nouveaux embauchés. Il permet de transmettre des messages cohérents dans l’ensemble du réseau, et cela très rapidement. Nous le réservons plutôt à la transmission des connaissances que des savoir-faire. Son intégration dans notre dispositif est passée par une refonte de l’ensemble des stages de notre catalogue, un reengineering qui s’est fait avec le management opérationnel et les formateurs. Le but était d’actualiser et d’alléger la partie « théorique » de nos stages, grâce au e-learning, pour laisser plus de la place à la mise en pratique dans les formations présentielles.  Aujourd’hui 90% des stages internes ont des pré requis e-learning… Si les durées n’ont pas été systématiquement réduites, la place de la pratique y est nettement importante !

E-learning Letter : A-t-il été facile de convaincre les parties prenantes – apprenants, managers, formateurs… – d’accepter cette nouvelle formule ?

François Mazoyer : Nous avons accompagné la refonte de notre offre de formation à partir de 2007 d’un certain nombre de messages forts. Notamment en direction des managers. D’abord l’affirmation que nous avons conscience, en tant que service formation, de la difficulté des managers opérationnels à libérer du temps de leurs collaborateurs pour qu’ils puissent se rendre en formation… Les déplacements sont chronophage, et onéreux ! Nous leur avons dit, aussi, que certaines formations ont besoin d’être actualisée en permanence, et qu’ils ont besoin d’une réponse formation immédiate, en particulier à l’embauche de nouveaux collaborateurs, ou au lancement de nouvelles offres et services.

E-learning Letter : Présenter les bénéfices opérationnels du blended learning, en quelque sorte…

François Mazoyer : En effet… L’approche mixte, le blended learning, n’a pas été décrétée : elle est apparue comme une réponse à des attentes fortes du réseau dont nous disions avoir conscience. Il faut ajouter que cette innovation était par ailleurs soutenue par la direction générale. Il n’y a donc pas eu de blocage, au contraire ! Néanmoins nous continuons d’accompagner les apprenants pour les aider dans l’utilisation du e-learning en prérequis… Les formateurs sont ici aux avant-postes ; ce sont eux qui contactent leurs stagiaires pour s’assurer que les modules e-learning seront bien suivis avant le stage, et pour les y aider si nécessaire.

En outre les managers disposent de tableaux de bord pour suivre en permanence la progression de leurs collaborateurs jusqu’à N-2. Ces outils de pilotages sont précieux surtout dans une entreprise multi-site comme Euromaster.

E-learning Letter : Quel bilan tirez-vous de cette transformation du dispositif de formation interne Euromaster ?

François Mazoyer : Notre LMS – que nous avons affublé en interne du nom de Pegase… – est devenu un outil indispensable et incontesté dans l’accompagnement et la formation de nos collaborateurs. 20 à 25% des heures de formation se font dorénavant en ligne, avec 90% de personnes qui se disent satisfaites ou très satisfaites.

Nous en sommes arrivés à un stade où l’on doit optimiser et recréer l’évènement à chaque lancement de nouveau module, pour éviter de tomber dans la routine ! Là encore les managers et les formateurs ont un rôle essentiel… Ils sont coresponsables avec leurs collaborateurs de la transformation des savoirs acquis par ceux-ci en changements de comportement durable en situation de travail.

Prochaines étapes : l’évolution de notre charte graphique et de l’interface utilisateur, pour prendre en compte un patrimoine important (plus de 40) de modules e-learning. Par ailleurs, nous visons un meilleur ancrage des savoirs dans le temps, une plus forte rétention des messages clés, à travers notre chantier de réactualisation de ce patrimoine… Les modules e-learning seront notamment raccourcis… Pegase a donc encore de beaux jours devant lui !

Propos recueillis par Michel Diaz
Source : http://www.e-learning-letter.com/info_article_dossier/m/383/7/euromaster%20un%20pionnier%20du%20blended%20learning%20sur%20le%20march%C3%A9%20fran%C3%A7ais%E2%80%A6.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s