« Il n’y a pas d’âge pour apprendre »


jeudi 22.03.2012, 05:11 – La Voix du Nord

Après le passage de Victoria Lefebvre, à peine dix ans, c’est Jean-Paul Dubrulle (60 ans) qui s’est présenté sur scène. Pour Jean-Robert Lay, il n’y a pas d’âge pour apprendre.

Vous avez beaucoup d’adultes parmi vos élèves ?

« On en a pas mal. En 2006, à la faveur du projet d’établissement, nous avons intégré au conservatoire les cours adultes, jusque-là dispensés par une association. Depuis six ans, nous donnons la possibilité de débuter la musique, de la reprendre. On rentre parfaitement dans le cadre du ministère de la Culture en acceptant tout le monde, quels que soient la classe sociale, l’âge… » Comment se déroule cet enseignement ?

« Nous les acceptons, en grand débutant, dans un cycle de 4 ans. Après, si ces élèves le souhaitent, ils peuvent persévérer en entrant dans le cursus classique mais là, il y a davantage d’exigence. On n’oblige pas ces adultes à s’inscrire au solfège par exemple. Ils discutent de ça directement avec leur professeur qui les orientent, ou non, dans cette voie, selon leur intérêt, s’ils veulent aller plus loin. » Les adultes et les enfants assistent aux mêmes cours ?

« Oui. La pédagogie est légèrement différente, bien évidemment. Le fait de mixer ces générations apporte beaucoup. D’un côté, les enfants trouvent, en orchestre par exemple, un accompagnement adulte. Pas forcément sur le plan musical, mais psychologique. Ils se sentent rassurés, écoutent les conseils. Et les adultes se retrouvent parmi des jeunes qui avancent, apprennent parfois plus vite… C’est très enrichissant à tout point de vue. » Beaucoup de parents prennent des cours ?

« Oui, on assiste de plus en plus à ce phénomène. Des parents s’inscrivent pour aider leurs enfants, les suivre, les accompagner et, au fil du temps, se prennent au jeu et continuent, pour eux, pour jouer en famille… » Après six ans d’expérience, quelles conclusions tirez-vous ?

« Ce n’est que du positif. Il faut juste veiller à ne pas mettre trop d’adultes par cours. En général, ça ne dépasse pas cinq car il nous faut privilégier l’apprentissage des jeunes. »

PROPOS RECUEILLIS PAR LAURENT RENAULT
Source : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Calais/actualite/Secteur_Calais/2012/03/22/article_il-n-y-a-pas-d-age-pour-apprendre.shtml

Publicités

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :