L’apprentissage des maths par les dominos


le 15.02.12 | 01h00 Réagissez

Une étude scientifique a prouvé que les enfants gardent en mémoire, mieux que les adultes, les caractéristiques des choses.

On joue aux dominos dans toutes les régions de notre pays. C’est un jeu que pratiquent aussi bien les vieux que les jeunes, hommes ou femmes. Dans certaines familles, on initie les enfants aux dominos, question de leur faire apprendre un jeu de société. Mais rares sont les parents qui savent qu’ils sont en train de donner à leurs enfants une base mathématique par une méthode pédagogique de jeu.

En effet, une étude réalisée par l’université de l’Ohio a démontré que les enfants gardent en mémoire, mieux que les adultes, les caractéristiques des choses, c’est-à-dire que devant une série d’objets du même genre, ils distinguent avec plus de facilité les différences, et au fil des ans, cette habileté se transforme en efficience. Dans cet ordre d’idées et dans la vision des chercheurs de l’Ohio, dirigés par le professeur Vladimir Sloutsky, ces derniers soutiennent que la mémoire, convenablement stimulée et liée à l’intelligence, peut nécessairement se refléter pour le reste de notre vie.

Le professeur Vladimir Korneev, président de la Fédération russe de dominos, a mené sa propre étude portant sur la stimulation de la mémoire chez l’enfant.
En effet, Korneev a écrit un livre sur le comptage rapide à travers les dominos, en calculant le nombre de fiches et en faisant plusieurs exercices d’assemblage et de similitude de nombres.
Cette technique, qui a eu un succès retentissant dans les écoles de Russie, est en train de s’imposer comme exercice d’entraînement pour la mémoire des enfants.  Son initiateur, qui est l’époux d’une maîtresse d’école à Saint-Pétersbourg, dira : «Avec le jeu de dominos, on peut contribuer à développer chez l’enfant du primaire une mémoire d’éléphant. Je peux assurer qu’il n’existe pas une chose plus facile pour l’apprentissage que les dominos.»

Pour cela, déclare Korneev, le domino prend plus d’importance comme exercice de mémoire et comme jeu pour les enfants, au moment où ils voient plusieurs fiches avec différents numéros en un temps déterminé et qu’ils doivent les assimiler et puis développer une synopsis de neurones qui se traduit par un apprentissage de la mémoire et un développement intellectuel.
Le livre de Korneev, bien illustré par des photos d’enfants et des exercices avec fiches de dominos, démontre incontestablement que ce jeu permet à l’enfant de codifier, d’emmagasiner et de récupérer le plus d’informations, créant ainsi une meilleure mémoire pour une meilleure intelligence.

S. R. O.
Source : http://www.elwatan.com/actualite/l-apprentissage-des-maths-par-les-dominos-15-02-2012-159027_109.php

 

Advertisements

,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :