La crise de 2009 impacte les investissements en formation des entreprises


En 2009, tout en maintenant l’accès à la formation de leurs salariés, les entreprises réduisent le budget et les heures accordés à la formation. La période de crise ne semble pas affecter l’accès à la formation des salariés, mais plutôt les volumes horaires et financiers que les entreprises consacrent à la formation.

Une hausse de 15% des entreprises qui sollicitent l’aide financière de l’Etat

Le nombre d’entreprises ou groupes d’entreprises qui sollicitent l’aide financière de l’Etat augmente de 15% par rapport à 2008 (1032 entreprises). Ces entreprises emploient 46% des salariés de l’économie privée luxembourgeoise. Elles représentent 5% des entreprises établies au Luxembourg et 19% de celles de 10 salariés et plus.

L’investissement direct moyen par salarié diminue de 21%

Pour la première fois depuis l’entrée en application de la loi sur le cofinancement et malgré un accroissement du nombre de demandes, les variables qui résument l’investissement global en formation sont à la baisse, à l’exception du nombre de participants (+ 3 %).
L’investissement direct en formation chute de 16 % et le nombre d’heures de formation de 15 %. L’investissement direct moyen par salarié, tous secteurs confondus, passe de 1 587 euros en 2008 à 1 255 euros en 2009. Le nombre moyen de formations par salarié est stable (3,6 formations), tandis que la durée moyenne des formations diminue (6,9 heures).

Le resserrement des budgets alloués à la FPC par les entreprises est la conséquence manifeste de la crise économique subie de plein fouet en 2009.

39% de l’investissement en formation dans le domaine Technique/Métiers

Le domaine «Technique/Métiers» présente la plus grande part de l’investissement (39 %), du nombre d’heures de formation (35 %) et du nombre de participants (41 %).

L’investissement en formation diminue dans l’ensemble des domaines, à l’exception du domaine «Qualité, ISO et sécurité». Les formations de ce domaine ont été préservées en raison de leur caractère obligatoire. Les entreprises réduisent leur budget formation en limitant l’investissement dans les domaines les plus coûteux (Management/GRH).

Dirigeants et cadres, publics privilégiés pour la formation professionnelle continue

En 2009, les dirigeants et les cadres suivent plus de formations (respectivement 5 formations et 4,4 formations) que les salariés qualifiés (3,8 formations) et les salariés non qualifiés (2,7 formations).

Ceci confirme une tendance mise en évidence par d’autres études, selon laquelle la formation professionnelle continue va d’abord aux plus diplômés.
Dans la majorité des secteurs d’activité, les hommes participent, en moyenne, à un plus grand nombre de formations que les femmes.

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter Formastat «Pratiques de formation» (Formastat 2011 se rapporte à l’exercice 2009) sur le site infpc.lu ou envoyer un email pour commander gratuitement un exemplaire à info@infpc.lu

Source : http://www.paperjam.lu/communique_de_presse/fr/la-crise-de-2009-impacte-les-investissements-en-formation-des-entreprises

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s