Inutile, la formation professionnelle ?


Économie Mardi dernier à 18h43

Interviewé par Libération ce mardi, l’économiste Michel Godet qualifie la formation professionnelle de « dépense publique inutile », qui coûterait 30 milliards par an à l’Etat. Une aberration.

Par Jean François Nallet, ancien directeur technique de l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA)

 Interrogé ce mardi dans Libération à propos du plan Fillon, Michel Godet, professeur au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), préconise de réduire certaines «dépenses publiques inutiles» et précise sa pensée : «celles qui, comme la formation professionnelle, sont reconnues inutiles. Ce poste, c’est 30 milliards d’euros par an».

Passons sur le fait que le CNAM tire une bonne part de ses ressources et donc des salaires de ses professeurs du financement de la formation professionnelle. Intéressons-nous plutôt aux fameux 30 milliards de «dépenses publiques inutiles». A bien y regarder, on ne trouve nulle part la trace d’une telle donnée.

L’annexe à la loi de finances relative à la formation professionnelle, document public à la portée immédiate de tout internaute, établit un compte fort différent: il fait bien apparaître une dépense globale qui s’approche des 30 milliards. Mais il en donne aussi la ventilation. Ainsi, 42% de ces trente milliards correspondent aux dépenses consenties par les entreprises, il ne s’agit donc pas d’une dépense publique. 15% sont financés par les régions dans le cadre des compétences qui leur ont été reconnues depuis… 1983. Et 16% par l’Etat.

Il faudrait donc se baser sur une manne financière de 4,6 milliards d’euros et non 30 pour réaliser d’éventuelles économies, soit six fois moins que la somme avancée par Michel Godet. Si pour chaque niche ou chaque gisement d’économie, les experts eux-mêmes sont aussi flous, la rubrique Désintox de notre journal favori a de beaux jours devant elle !

Dans ce même document, publié chaque année, on peut trouver quelques indices relatifs à la supposée «inutilité» de la formation professionnelle. Dans le rapport 2012 et les précédents, les financeurs «finaux» de la formation professionnelle sont ainsi représentés par des opérateurs publics et privés, l’Etat, les entreprises, les collectivités territoriales ou encore l’Unédic. Bref, un ensemble qui relève en grande partie du domaine public.

Prisée par les entreprises

Que de telles structures dépensent de l’argent pour financer de la formation n’étonne guère, tant il est bien connu que l’argent public passe par les fenêtres (sic). La présence des entreprises devrait tout de même amener à réfléchir les plus libéraux d’entre nous. Si elles dépensent, avec une telle constance, il doit y avoir là une injonction secrète et essentielle du marché, non ?

Non, répond le cynique, puisque ces dépenses sont effectuées au titre d’une obligation légale qui traîne depuis la loi Delors du 16 juillet 1971. Mais comment expliquer alors que depuis cette date, les entreprises dépensent presque trois fois plus que l’obligation légale ? Sauf à considérer que l’argent des entreprises est aussi mal géré que l’argent public, il faut alors bien admettre que ce n’est pas du point de vue des entreprises aussi inutile que cela.

Pour les entreprises certes, mais pour leurs salariés ? Sauf à ce que la formation fasse partie des domaines tel que le jeu ou la boisson, dans lesquels les «prolétaires» dépensent le samedi l’argent qu’ils pensent gagner la semaine suivante (sic), il faut bien admettre que s’ils se mettent à dépenser leur argent dans de la formation, c’est parce qu’ils y voient une certaine utilité.

A ce titre, les salariés sont apparus depuis quelques années au sein de la famille des «financeurs finaux» de la formation, sous le terme poétique de «ménages» que leur réserve notre comptabilité publique. Et depuis qu’ils sont entrés dans le tableau, ils affichent le taux de croissance des dépenses le plus élevé (actuellement plus de 10%), pour un montant qui va en 2011 dépasser 1,6 milliard d’euros.

http://www.liberation.fr/economie/01012370405-inutile-la-formation-professionnelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s