« Mutualiser la formation professionnelle »


La société Elyos facilite les entreprises à établir un plan de formation pour leurs salariés. Sa présidente, Marie-Louise Saugnac, explique l’intérêt de ces stages

 Marie-Louise Saugnac est experte en gestion de formation professionnelle pour les entreprises du secteur.  photo M. B.

Marie-Louise Saugnac est experte en gestion de formation professionnelle pour les entreprises du secteur. photo M. B.

Après les vacances, il faut bon gré mal gré reprendre l’activité professionnelle. Actuellement, dans chaque secteur, la formation est souvent un élément qui pose problème.

Marie-Louise Saugnac est experte en gestion de formation, installée à La Teste-de-Buch, elle intervient en entreprise dans les domaines de la réglementation, du financement, de l’ingénierie de gestion de la formation professionnelle.

Elle a créé sa société Elyos qui propose des services pour une gestion des stages, du plan de formation, des droits et obligations dans les petites et moyennes entreprises (PME) et très petites entreprises (TPE).

Pour elle la formation professionnelle vise à compléter, ajouter, adapter, développer les connaissances nécessaires à l’activité professionnelle. Elle a bien voulu éclaircir quelques notions sur la formation professionnelle.

« Sud Ouest ». Qu’est-ce que la validation des acquis et qui peut en bénéficier ?

Marie-Louise Saugnac. C’est un dispositif réglementé qui permet d’obtenir un diplôme ou un titre professionnel, une démarche ouverte aux salariés de plus de trois ans d’ancienneté dans la branche professionnelle.

La demande peut émaner de l’employeur ou du salarié. Le dossier demande une étude approfondie.

Qu’est ce que le droit individuel à la formation (DIF) ?

C’est un dispositif qui attribue un droit annuel de 20 heures pour chaque salarié en CDI, après un an de présence en entreprise. Au prorata pour un temps partiel.

Comment choisir sa formation DIF parmi l’offre des organismes de formation ?

C’est un accord entre l’entreprise et le salarié qui décide qu’une formation sera un DIF, ceci quel qu’en soit l’objet, le déroulement, le coût ou l’organisme de formation dispensateur.

Que répondez-vous à un chef d’entreprise qui avance « On connaît notre métier, nous n’avons pas besoin de formation »

C’est sûr, la formation n’est pas une fin en soi. C’est un moment privilégié pour confronter ses connaissances et ses pratiques avec l’actualité de son métier, pour le dirigeant que pour ses collaborateurs.

Nous proposons de mutualiser, c’est-à-dire réduire le coût individuel d’un service, d’organiser des formations pour plusieurs entreprises, sur un thème commun, dans le secteur proche.

Nous gérons tout le dossier du plan de formation depuis le diagnostic initial qui dégage les besoins de l’entreprise jusqu’au stage.

Propos recueillis par Marceau Bonnecaze

Source : Sus Ouest http://www.sudouest.fr/2011/08/19/mutualiser-la-formation-professionnelle-477657-2918.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s