Chez Manitou, la formation pour contrer la crise


Jérôme Douezy: de la ligne de production à la table de dessinateur.
Jérôme Douezy: de la ligne de production à la table de dessinateur.

Fini les lignes de production. Jérôme Douezy, 30 ans, est dorénavant dessinateur. Il a intégré en juillet dernier le vaste et studieux bureau d’études de Manitou, le leader mondial de la fabrication de chariots élévateurs, installé à Ancenis.

«Une évolution de carrière» inattendue, mais dont ce père de famille de trois enfants ne cesse aujourd’hui de se féliciter. Entré chez Manitou en 1999, avec un bacpro « productique-mécanique », il a d’abord oeuvré comme usineur avant de basculer au montage. Sélectionné à l’issue d’un appel à candidatures, il a suivi six mois de formation  en alternance à Nantes et au bureau d’études  d’Ancenis, soutenu son mémoire devant un  jury et décroché un certificat de qualification  professionnelle (CQP) de «technicien d’étude assisté par ordinateur». «Ce n’est pas tous les jours qu’une entreprise permet à ses salariés d’évoluer comme cela», reconnaît Jérôme. «Je continue à apprendre tous les jours. C’est un métier très intéressant dans lequel on se sent plus impliqué».

Jérôme Douezy fait partie des 860 salariés Manitou à avoir bénéficié de ce plan de formation très spécial. Objectif : contrer les effets de la crise. En 2009, l’entreprise, qui réalise 68 % de son chiffre d’affaires à l’export, est frappée de plein fouet : – 52 % de chiffre d’affaires et un niveau de production qui chute de 75 %. Face à ce brutal coup de massue, elle prend des mesures, à l’image de cette action de formation d’envergure.

Monter en qualification et en compétences

«Notre volonté était à la fois d’occuper nos collaborateurs ouvriers, de leur permettre de monter en qualification, mais aussi de compenser les pertes de compétences liées aux départs volontaires, notamment dans les bureaux d’études», explique Pierric Postic, le responsable des ressources humaines.

D’un montant de 2,8 M€, l’action est toujours en cours, organisée en partenariat avec le formateur AFPI. Elle est financée par la Région (109 000 €), l’Etat et la branche professionnelle.

Dans la tourmente, Manitou n’a pas oublié ses sous-traitants, eux aussi ébranlés par la crise. Pour leur permettre de rebondir, elle a initié et financé un programme d’action appelé Synapse. Un comité de suivi, associant la CCI de Nantes, les services de l’Etat et la Région, a été créé pour conseiller et accompagner  ces entreprises. « Je tiens à saluer l’engagement de cette collectivité, qui à ma connaissance n’existe pas ailleurs. Sans la Région, davantage d’emplois auraient été perdus », avait insité Jean-Christophe Giroux, directeur général de Manitou, lors de la «visite-bilan» de Jacques Auxiette chez Manitou, le 5 janvier.

Avec la reprise de l’activité, Manitou a dû prolonger le plan de formation au-delà des prévisions initiales. Mais aussi faire appel à des intérimaires pour remplacer les  collaborateurs en formation. La crise s’éloigne à petits pas.

A noter

La Région a créé en mars 2009 le programme «Sécurisation de l’emploi des salariés par la formation». Objectif, au coeur de la crise : financer la formation des salariés pour préserver l’emploi et éviter le chômage partiel ou des licenciements supplémentaires. Doté de 3,5 M€, ce fonds régional permet de cofinancer les diagnostics des besoins de formation qualifiante, puis des plans de formation, dans les entreprises en difficulté.  Il concerne aussi les intérimaires et les salariés en CDD en contrat non-renouvelé.

Publicités

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :