Le Fongecif Bretagne dispose de nouveaux moyens pour agir auprès des salariés les moins favorisés


Le FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels) a approuvé le dossier du Fongecif Bretagne « Acquisition d’un socle de connaissances et de compétences pour les salariés en CDI et développement d’un réseau d’acteurs ». Cette action permettra au Fongecif Bretagne de mettre en place un programme de formation et d’accompagnement des salariés bretons les moins qualifiés.

Apporter un socle de compétences aux publics peu qualifiés
Une proportion importante de salariés bretons, issus prioritairement de petites entreprises, connait des difficultés d’emploi. Ces personnes ont souvent de bas niveaux de qualification, sont parfois confrontés à des situations d’illettrisme  et ne maîtrisent pas les savoirs de base. Ils exercent souvent sur des postes difficiles physiquement : employés de la restauration, du nettoyage, ouvrier des industries agro-alimentaires, du bâtiment. Ils sont davantage fragilisés par des problèmes de santé au travail. Leur poste peut également être du temps partiel contraint, les horaires de travail atypiques.
Le risque est grand pour ces populations d’envisager des reconversions risquées au regard de leurs connaissances, compétences et capacités. Comme il est rare que ces personnes  sollicitent un appui des conseillers du Fongecif et un financement au titre du CIF, les administrateurs du Fongecif Bretagne ont souhaité leur donner la priorité.

Objectifs : sécuriser l’emploi, former, pérenniser les actions.
La subvention accordée par le FPSPP permettra au Fongecif Bretagne de déployer son action, autour de trois objectifs :

  • Sécuriser les parcours professionnels, réduire les inégalités d’accès à la qualification et à la formation, accroitre l’employabilité et l’autonomie des salariés et agir en prévention de situations susceptibles de fragiliser et marginaliser ce public.
  • Développer des actions de formation et d’accompagnement  dans le cadre de parcours de formation individualisés, à raison de 120 dossiers par an.
  • Évaluer et pérenniser ces actions, veiller à ce qu’elles aient lieu à proximité des lieux d’habitation des salariés, sur l’ensemble du territoire breton.

Rassembler tous les acteurs concernés
Le nombre de personnes pouvant bénéficier de l’accompagnement a été évalué à 270 pour la période du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2013. Pour répondre à leurs besoins d’accompagnement et de financement, le Fongecif Bretagne souhaite créer un réseau de partenariat permettant de détecter, d’informer et de mobiliser les personnes concernées : entreprises, OPCA impliqués dans cette opération, structures de représentation du personnel et associations agissant auprès de publics fragilisés. Un partenariat sera également engagé avec les centres de formation afin de formaliser une approche pédagogique adaptée. Ce programme conduira le Fongecif à être représenté auprès de la Mission régionale de lutte contre l’illettrisme.

Le 10 mars, http://www.rennes.cci.fr/fr/detail-actualite.aspx?ActualiteID=1494&ThemeId=2

Advertisements

,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :