Areva tend la carotte aux salariés candidats à la mobilité


Édition du lundi 14 février 2011

Areva tend la carotte aux salariés candidats à la mobilitéFaire en sorte que les compétences des salariés du nucléaire soient au meilleur niveau. Tel est le dessein d’Areva Tricastin, dont les dirigeants inauguraient avant-hier, un bâtiment dédié aux métiers. Un événement auquel participait Sibille Desclozeaux, présidente d’honneur de l’Union des industries des métiers de la métallurgie (UIMM) Drôme Ardèche. Philippe Vivien avait aussi fait le déplacement. Le directeur des ressources humaines du groupe d’industriel français a vu dans cette plateforme de formation, une « maison où il fait bon de développer ses talents ».

Alors qu’Areva amorce une très délicate phase de transition, marquée par la cessation d’activité – d’ici fin 2012 -, et le démantèlement d’Eurodif, le groupe industriel se devait de proposer une offre de compétences nouvelles, en tout cas, redimensionnée sur les demandes de qualifications futures. Histoire de préparer le personnel aux indispensables parcours de reclassements, et aussi, à l’impératif de mobilité dicté par l’évolution des métiers et des compétences de l’industrie nucléaire.

Inculquer la culture de la mobilité
Au moment où le site du Tricastin connaît sa révolution industrielle, incarnée par la montée en puissance de l’usine d’enrichissement de George Besse II, et la future exploitation de l’unité de conversion Comurhex II, la direction d’Areva, via le patron du site, Frédéric de Agostini entend « inculquer la culture de la mobilité », et donc,   « faciliter la vie aux salariés qui veulent bouger ». Sylvain Moreau, cheville ouvrière du projet maison des métiers le répète : « Le collaborateur est le premier gestionnaire de sa carrière ».

L’entreprise, elle, tend la carotte aux 2 900 salariés du site du Tricastin, les moyens de donner forme à leurs envies d’évolution de carrière. Et consacre « environ 4,5 % de sa masse salariale », au financement des stages. En 2011, ce sont ainsi 110 000 heures de formation qui seront réalisées sur le site, soit une quarantaine d’heures de formation en moyenne par salarié. Depuis octobre 2010, plus de 4 000 stagiaires, dont des salariés d’entreprises hors groupe, ont bénéficié d’une formation axée sur la réglementation, l’exploitation, le triptyque sécurité-sûreté-qualité, la technique, ainsi que le management et le développement personnel. Lancée en 2008, l’idée d’une maison des métiers, a été concrétisée en neuf mois. Une enveloppe de 1,3 M a été débloquée, pour réaménager d’anciens locaux de laboratoires désaffectés. Aujourd’hui, c’est une plateforme de 1 200 m2 mettant à disposition des stagiaires, 13 salles entièrement équipées.

THIERRY MBOM
http://www.midilibre.com/articles/2011/02/14/VILLAGES-Areva-tend-la-carotte-aux-salaries-candidats-a-la-mobilite-1538085.php5

Advertisements

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :