La vision des salariés sur la formation professionnelle


Après avoir sondé en mars 2010 les responsables des services RH sur leurs modes de fonctionnement en matière de formation continue en entreprise, KELFORMATION, en partenariat avec l’Ifop a interrogé les salariés sur leur propre vision de la formation.
Les résultats de ce sondage, publiés en octobre 2010, indiquent notamment que les Français sont intéressés par la formation mais sont encore peu à en bénéficier.
Selon l’étude, 80 % des salariés tirent un bilan positif des formations professionnelles qu’ils ont suivi en 2009.
60 % envisage la formation comme un moyen de développer leurs compétences. Un chiffre qui monte à 70 % pour les salariés occupant des professions intermédiaires. 34 % des salariés interrogés déclarent même être prêts à autofinancer leur formation.

L’enquête révèle également que la formation professionnelle a encore du chemin à faire dans les entreprises françaises. En effet, les salariés à avoir bénéficié d’une formation en 2009 sont minoritaires (44 %) ; dans cette population, on trouve plus de cadres (46 %) que d’ouvriers ou d’employés (39 %).

29 % des salariés ne formulent jamais de demande de formation, 63 % s’estiment mal informés de leurs droits en matière de formation, 37 % estiment que leurs demandes de formations ne sont acceptées que de temps en temps ou rarement par les DRH.

Les formations les plus sollicitées sont celles liées à l’exercice des métiers et à l’évolution professionnelle.

Parmi les salariés non bénéficiaires d’une formation, 44 % déclaraient vouloir encore suivre une formation cette année.

56 % se contentaient des formations organisées par leur entreprise ;

33 % prévoyaient de demander à utiliser leur droit individuel à la formation et 16 % de faire une validation des acquis de l’expérience.

Le CIF, en revanche, ne tentait que 6 % des 44 % se disant prêts à prendre une initiative en 2010.

source arf : http://www.arftlv.org/actualites/10299__14/vision_salaries_formation.aspx

Advertisements
  1. #1 par Bruno Callens le 2 novembre 2010 - 09:07

    Bonjour,

    Il est urgent (voire urgentissime) de « communiquer » davantage sur le DIF car je demeure persuadé que le noeud du problème est là…Un déficit de communication.

    Combien de salariés savent qu’il n’est pas possible de cumuler plus de six ans de DIF (soit 120 heures dans la plupart des cas…) et qu’à défaut d’utilisation en tout ou partie les compteurs vont se « bloquer » ?

    Or, le DIF existant depuis 2004, bon nombre d’entre eux ont d’ores et déjà atteint ce seuil, si bien qu’à partir de maintenant, ils vont commencer à perdre des heures.

    Ce qui est acquis est acquis, mais il est clair que s’ils ne commencent pas à « consommer » ils vont perdre des heures par rapport à des salariés qui consomment régulièrement, leurs comptes se réapprovisionnant régulièrement…

    Par ailleurs, combien de salariés savent qu’il faut éviter de consommer son DIF dans le cadre d’une rupture de contrat de travail ou d’une portabilité ?

    On présente trop la portabilité comme une avancée majeure ce qui n’est vrai qu’en partie. Mais il n’en demeure pas moins que le DIF, s’exprimant en « temps-formation » sera alors converti en « budget-formation » ; le problème est que la somme obtenue sera vraisemblablement insuffisante pour financer une formation à hauteur du crédit d’heures acquis…(une division par 10…).

    Cela, il faut le dire et le redire…

    Je signale ce forum de discussion sur le DIF :

    http://www.le-dif-en-questions.fr

    Cordialement

    Bruno Callens

    Docteur en Droit

  2. #2 par Bénédicte le 3 novembre 2010 - 06:35

    Bonjour bruno,
    Vous avez tout à fait raison !
    C’est une des raisons pour lesquelles j’ai créé ce blog, afin de diffuser une revue de presse sur les sujets qui intéressent les salariés.
    Merci pour votre commentaire.
    Cordialement,
    Bénédicte BENDER

  3. #3 par francois le 15 novembre 2010 - 08:40

    Je voudrais vous signaler une initiative en matière de formation et de coaching. Là ou nombre d’intervenants rivalisent d’outils marketing, pour vendre et n’innovent pas vraiment, D’OXYGENE² propose une approche différente de la formation.

    Ils ont imaginé mixer l’aspect physique et l’organisationnel dans leurs formations, si ça vous intéresse, j’ai trouvé leur site pas mal fait http://www.doxygene.com
    Il parait que cette approche laisse plus de « traces » et permet plus de résultats, en période de restriction budgétaire ça mérite de s’y pencher
    Quelqu’un en sait il plus sur ces techniques ?

  4. #4 par Bénédicte le 16 novembre 2010 - 22:35

    Bonjour, j’ai consulté leur site : c’est innovant en effet. Sur le principe, je pense que c’est assez intéressant de mettre en relation une bonne santé physique pour gérer son efficacité au travail. Pour ma part,je suis convainque qu’une activité physique régulière est forcément positive sur la gestion du stress et les relations avec les autres, et par extension, avec ses collègues.
    De là à amener plus de résultats qu’une méthode de coaching traditionnelle, je m’interroge …Cela reste à prouver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :