Pour la Cour de cassation, un salarié qui ne demande rien ne peut pas se plaindre de stagner


Chaque salarié doit prendre en main l’évolution de sa carrière et ne peut pas se plaindre d’avoir stagné s’il n’a jamais rien demandé, a jugé la Cour de cassation. A moins qu’un accord collectif ou que le contrat de travail ne prévoient le contraire, l’entreprise n’est pas tenue d’assurer une progression de carrière par des changements d’emploi ou de qualification, a précisé la Cour.
D’autant, a-t-elle ajouté, qu’un salarié est en droit de s’opposer aux modifications de son emploi ou de sa qualification.

Un employé de banque, observant que sa qualification était inférieure à la moyenne de ses collègues de même ancienneté, s’estimait victime d’une discrimination. Mais les juges lui ont répondu qu’il avait bénéficié des mêmes offres d’évolution ou de formation que les autres. C’est lui qui, ayant choisi de ne pas bouger, n’y a jamais répondu, n’a jamais postulé, et a même refusé de s’éloigner de son lieu de travail ou de changer d’emploi. En pareil cas, la stagnation de la carrière est imputable à l’intéressé et ne peut être reprochée à l’employeur, ont conclu les juges.

Publié le 09/07/2010 à 10:37 –  lepoint.fr

Advertisements

, , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :