26 % des salariés pensent que c’est au sein de leur équipe qu’ils apprennent le plus


Cet article reprend l’idée du développement de la compétence  par le biais de l’expérience. Je crois que la compétence ne se développe par que par l’action, mais surtout avec l’échange d’expériences, et passe par l’échange avec les pairs. Par contre, je crois beaucoup aux développement des connaissances dans l’entreprise. Pour que ces formations informelles soit efficaces, source de motivation et appréciées, je crois aussi qu’il faut former les salariés à prendre une posture de formateur. Il reste encore beaucoup de travail à accomplir dans les entreprises à ce niveau.

- 26 % des salariés pensent que c’est au sein de leur équipe qu’ils apprennent le plus indique une étude Advancia-Negocia.
L’apprentissage par les autres fait de l’ombre aux formateurs » : c’est ce que veut montrer l’étude « Apprendre autrement », menée par le groupe d’écoles Advancia-Negocia en partenariat avec le Garf et l’Ofem.
Cette enquête repose sur l’analyse des réponses de 111 responsables RH ou formation (issus majoritairement d’entreprises employant plus de 500 salariés) à une enquête en ligne et s’intéresse à la question des apprentissages informels.

- Selon l’étude, bien que la formation au sein de l’entreprise reste le moyen privilégié pour élargir ses connaissances, les entreprises doivent désormais mettre en oeuvre de nouvelles stratégies pour permettre aux salariés d’augmenter leurs compétences, en canalisant d’autres processus d’élargissement des compétences. Si 26 % des répondants désignent les échanges dans les équipes comme étant le moyen permettant d’apprendre le plus, ils sont 12 % à citer les échanges avec le manager, tandis que 9,6 % affirment que c’est « l’apprentissage sur le tas » qui prime. La formation continue (stages interentreprises ou à l’intérieur de l’entreprise) rassemble quant à elle 24,9 % des personnes interrogées.

- De même, si 19,9 % des répondants considèrent que les salariés de leur entreprise développent le plus de compétences lorsqu’ils échangent avec des consultants ou des formateurs externes, ils sont 22,7 % à citer plutôt les interactions avec d’autres salariés de l’entreprise. Les échanges avec le N+1 (14,6 %) ou avec d’autres managers de l’entreprise (5,9 %) sont également cités.

Le 5 janvier 2010 // Source : http://www.vocatis.fr/article.php3?id_article=17869

Advertisements

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :