Quel avenir pour les responsables formation ?


Stéphane Diebold propose une vision large du métier de responsable formation, qui me laisse enthousiaste quand à ma propre évolution professionnelle. Le responsable formation a le poste qu’il se construit dans l’espace qui lui est attribué. Selon les entrerpises et les organisations, il faut de nombreuses compétences transversales inhérentes à la fonction. »Le responsable de formation sera assurément un créatif. ? » … et ça, c’est motivant !!

La fonction de responsable de formation est en pleine mutation, d’aucuns parlent de réintégration au sein de la fonction RH alors que d’autres parlent d’autonomie accrue dans l’organisation. Le spectre est large mais tout le monde s’accorde à dire que le responsable de formation classique va devoir s’adapter : si d’ailleurs on regarde les intitulés de poste, il est vrai qu’il existe de moins en moins de responsables de formation. On a des responsables de formation et de compétences, des responsables de formation et carrières, des responsables de formation et communication interne… Les frontières du métier sont à redéfinir, faut-il y associer la GPEC, le développement des potentiels, la politique des compétences, la communication interne, les rapports sociaux … ?

Si on tente de dégager les grands axes, on peut retenir deux orientations structurantes : le responsable de formation comme ingénieur de compétences et le responsable de formation comme responsable de business unit.

Face à la prise en compte de l’employabilité avec l’intégration des attentes des salariés, le responsable de formation doit développer un nouvel angle d’approche de l’apprentissage.

Il ne s’agit plus seulement d’harmoniser les attentes de l’entreprise avec l’optimisation des moyens mais d’introduire l’appétence des salariés à construire une projection professionnelle compte- tenu de leur niveau actuel.

Cette individualisation autour de l’orientation, du DIF, de l’entretien professionnel doit s’inscrire dans le projet global de l’entreprise. L’entreprise doit donc avoir un projet, à terme, autour d’une GPEC opérationnelle pour chaque poste de travail. Le responsable de formation raisonne sur la durée en introduisant la notion de parcours professionnel. On parle même de « sécurisation des parcours professionnels » pour permettre à chacun de s’adapter en fonction de l’évolution des besoins de l’entreprise. Assurément, la formation investie le champ traditionnel des ressources humaines et ce d’autant que si l’on parle de parcours, on parle aussi de mobilité, de carrière et forcément de rémunération.

La formation s’inscrit de plus en plus dans un espace nouveau. A l’organisation administrative traditionnelle, vient s’ajouter des fonctions que le responsable connaît bien mais qu’il va devoir développer davantage avec le financement de la formation.

Comment compte-t-il financer ses actions ? En utilisant le plan ou la professionnalisation. Mais il existe d’autres sources de financement que les OPCA avec la région, de la nation ou de l’Europe. La finance de la formation, n’est pas le seul domaine nouveau à investir, le marketing fait son apparition dans les entreprises, avec une stratégie « pull » « push » le responsable de formation construit l’interaction entre le sommet stratégique et les opérateurs.

Assurément cela passe par le fait de le vendre à la ligne hiérarchique, ce qui n’est pas sans poser des problèmes structurels d’organisation. Organisation, finance, marketing, vente, le responsable de formation devient de plus en plus un responsable de business unit.

Adaptabilité, business unit, la formation a assurément un avenir dans l’entreprise. Les choix stratégiques qui seront définis permettront de donner aux entreprises innovantes un véritable avantage concurrentiel.

Et le responsable de formation ? Il aura le poste qu’il saura se construire dans l’espace qui lui sera attribué. Encore une nouveauté dans les compétences inhérentes à la fonction. Le responsable de formation sera assurément un créatif.

A pLe responsable de formation a-t-il encore un avenir ? par Stéphane Dieboldropos de l’auteur : Stéphane Diebold est un spécialiste de la formation et du management, avec 15 ans d’expériences dans la direction de la formation initiale (écoles supérieures de commerce) et la formation continue (Midas France, Groupe Galerie Lafayette). Il a mis son expérience au service de l’innovation pédagogique et de la performance en entreprise, en France et à l’étranger, au sein de l’Institut Avicenne dont il est le fondateur. Il est aussi le responsable des relations extérieures du GARF (Groupement des Acteurs et Responsable de Formation).

Publicités

Une réflexion au sujet de « Quel avenir pour les responsables formation ? »

  1. Bonjour,
    Le Responsable formation va devenir responsable de Business Unit dans le sens où dans le cadre de la stratégie formation de l’entreprise, il sera amener à assurer non seulement le développement des dispositifs et la provision financière des formations, mais aussi le pilotage du développement des compétences individuelles.
    Néanmoins, cet article a été écrit par Stéphane DIEBOLD, je ne vous donne là que ma propre traduction.
    Bien cordialement,
    Bénédicte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s